Hathor sat in the Akhet sign with her sistrum, and between the two Menat collars of protection Denderah temple by Antoine Gigal

Hathor et la planète Venus révélées par le signe Akhet

by Gigal
4 comments 4983 views

This post is also available in: Anglais

Hathor assise dans l’hiéroglyphe Akhet, tenant un sistre dans la main et  entourée par les « piliers » formés par deux colliers Menat de protection. Photo©Gigal-Denderah Temple-

Je ne vais pas vous  parler ici,  des significations et des attributs d’ Hathor que tout le monde connait (Elle a été appelée par les Anciens Egyptiens : Maîtresse de la vie et de la fertilité, Dame  de l’ inondation  annuelle, Déesse de la maternité et de l’amour, Maîtresse de la Joie, Reine de la danse et de la musique… etc), mais je vais me concentrer beaucoup plus sur les significations bien moins connues et pourtant très importantes d’ Hathor, les significations qui parlent  de notre planète, du système solaire et de l’humanité.

Les significations cachées qui vont vous montrer que derrière les représentations mystérieuses se trouvent en fait des informations très pragmatiques, on peut même dire: des informations scientifiques. Et c’est exactement l’héritage précieux que les Anciens Egyptiens voulaient nous transmettre comme je suis heureuse de le répéter depuis vingt ans.

Antoine Gigal dans le temple de Denderah

Gigal déchiffrant dans le temple de Denderah- Photo©AntoineGigal2016

Beaucoup ne savent pas par exemple, qu’un majestueux festival de navigation existait, en son honneur le troisième mois d’ Akhet (inondation), un mois appelé aussi «Khenet Het Hert» signifiant : le «Voyage d’Hathor» lors de l’Ancien Empire.
C’était une très grande fête, avec des processions de bateaux et de prêtres autour des temples d’Hathor, à l’époque selon mes recherches : tous entourés d’eau, dans toute l‘Egypte (comme celui de Memphis dont j’ai abondament parlé pendant mes conférences en Angleterre, en montrant des photos satellites et des structures sur le terrain, celui de Kertassi, de Serabit el Khadim, de Denderah à l’origine).

           La Barque d’Hathor nommée » Grande en Amour »

La magnifique barque dorée  d‘Hathor se nommait  « Grande en Amour», et c’était un spectacle éblouissant d’or et de pierres semi-précieuses qui arrivait  jusqu’au temple. L’ icône d’ Hathor était placée dans un sanctuaire spécial à l’intérieur de la barque, et portée sur les épaules entourée, par les dieux et les déesses de son entourage sur d’autres barques. Le cortège faisait son chemin dans la salle des offrandes du temple, où les prêtres offraient des viandes, du pain, du vin, de la bière, des fruits et des fleurs fraîches. C’était une action de grâces pour l’inondation annuelle qui apportait tant de bienfaits pour l’agriculture et la vie des gens.

Antoine Gigal dans le temple d'Hathor à Memphis

Antoine Gigal sur le terrain de fouilles du temple d’Hathor à Memphis non encore ouvert au public.Photo ©AntoineGigal-2016

Vous allez penser : « Ok c’est normal, un festival annuel pour cette grande déesse! ». Oui, mais quand vous regardez de plus près, vous découvrirez des choses extraordinaires

Aujourd’hui: les radioastronomes peuvent entendre le son de la Voie Lactée et c’ est exactement comme  le vent décrit  dans leurs textes, par les anciens egyptiens ! 

Tout d’abord, dans le passé, les temples d’ Hathor étaient toujours entourés d’eau parce qu’ en tant qu’anonciatrice de l’innondation du Nil, Hathor, était également considérée comme la reine des cours d’eau et de la Voie Lactée. La Voie Lactée était considérée comme une voie d’eau dans les cieux: le Nil du ciel. Hathor a ensuite été nommée: « La Vache Céleste Divine de la Voie Lactée » et Dame du vent et de la musique. La Voie Lactée est décrite dans les Textes des Pyramides (C: 359) comme une « voie de vent ». Et les radioastronomes  aujourd’hui peuvent enregistrer le son de la Voie lactée et : il est exactement comme le vent! L’Égypte ancienne savait!

IMG_0515_modifié-1

Ensuite, toujours à cause du lien avec l’inondation annuelle du Nil, Hathor été considérée  aussi comme l’ héraut de la naissance imminente, comme lorsque le sac amniotique d’une mère se brise et répand ses eaux, l’indicateur médical que l’enfant va naître très vite. Et pas seulement, comme nous allons le voir, car elle était aussi le héraut d’un monde nouveau à naître bientôt. Un autre nom pour Hathor, qui a persisté pendant 3000 ans, était Mehturt, également orthographié Mehurt, Methyer (« Grande  inondation ») qui était la mère de Ra dans un mythe de la création et le porta entre ses cornes. Mais j’insiste: les mythes de la création ne sont pas des histoires «stupides », ou « enfantines » mais des faits très importants qui ont  juste besoin d’être décodés.

Les mystères d'Hathor à Denderah par Antoine Gigal

Les mystères d’Hathor en son temple de Denderah. Photo©AntoineGigal-2016

Hathor était non seulement responsable de l’inondation annuelle du Nil, elle a été nommée aussi «grande inondation» pour le grand déluge universel: iret Rê heri.t tep iten.f : l’OEIL de RA sur son disque ». A certains moments particuliers  de l’Humanité : Hathor a été très en colère parceque les humains se montraient totalement désobéissants  aux lois de Dieu, ayant coupé volontairement leur lien au divin, qu’elle est devenue Sekhmet (guerre déesse de la Haute-Egypte) pour détruire les gens en envoyant sur Terre, le feu et des grandes inondations . Il ne faut pas oublier que le nom «Hathor» est la corruption grecque de l’Egypte variantes Het-Hert ( «la maison d’en haut») puis Het-Heru ( «la Maison d’Horus »). Hathor est également connu sous le nom: « Dame des limites». «Limite»  signifiant les bords de l’univers connu.

Planète Vénus = Hathor = Nebheru = Nibiru

Et dans l’Egypte ancienne :  « Neb Heru » / NEBHERU / House of Horus / Venus a été connue pour avoir eu des endroits différents, dans le système solaire, dans le passé avant de se stabiliser.
Dans tous les anciens textes égyptiens se référant à des temps anciens, on parle de « l’œil « ,associé au mot « planète ».
Tout cela a eu lieu après la mort d’Osiris (père de Horus),son corps fragmenté en morceaux.  Hathor-Vénus était la planète errante qui a créé la panique et des dommages importants à l’homme, à certains moments, en accord avec Dieu, en raison de l’impiété des hommes selon les textes. Venus a ensuite été considéré comme un nouveau soleil qui a semblé faire des aller et retour à la Terre avec le temps. Ainsi, « Nibiru » n’est pas une autre planète, c’est Vénus dans le passé selon les anciens Egyptiens.
Il n’y a pas de tablette sumérienne parlant de Nibiru, elles n’existent pas! Beaucoup de gens pendant des années ont demandé au traducteur du  sumérien ancien  Sitchin de leur montrer où, dans les tablettes sumériennes se trouvent les références à Nibiru, mais il ne leur a jamais donné cette information. En outre, le nom utilisé dans les tablettes,  pour identifier le foyer d’origine des Anunnaki est: Duku, ce qui signifie «le monticule sacré». Cela n’a rien à voir avec le mot Nibiru. Au lieu de cela, les auteurs des tablettes sumériennes parlent de la constellation suprême, à savoir les Pléiades (comme Mulmul).
Les références aux Pléiades sont bien représentées dans les tablettes. Et ce dont les Sumériens parlent, dans les tablettes,  est en fait de: «Mulge», une autre planète ,qui aurait été détruite, et qui est à présent considérée comme étant en morceaux dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Et son satellite aurait  été éjecté de son orbite pendant la conflagration. Selon de nombreuses traditions anciennes ceci est notre Vénus actuelle. Ainsi, l’histoire de  Nibiru d’aujourd’hui qui se transmet d’années  en années avec tout son cortège de craintes : est totalement fausse … et les références dans les textes anciens de nombreuses traditions anciennes nous parlent seulement de ce qu’à souffert Vénus dans le passé.

  Le chemin  de la planète  Vénus et les boucles de la coiffure d’Hathor :

Le changement d’orbite de l a planète Vénus et son mouvement  à travers le système stellaire après avoir été déplacée de son emplacement d’origine est représenté par la coiffure et les boucles des cheveux d’ Hathor si spécifiques.hathor-03

 

hathor-04Hathor et ses boucles de cheveux: le chemin de la planète Vénus à l’intérieur du système solaire dans le passé, et aussi dans le dessin des cornes de la vache sacrée autre symbole pour Hathor. Et aussi  dans le signe Omega: l’ Omega décrivant également l’ancien chemin «forcé» de Vénus. Pour cette raison, Hathor est dépeinte comme une vache céleste dans le cosmos, les étoiles et les planètes dans sa robe et avec un globe à l’intérieur de ses cornes.hathor-05

 

hathor-06

 

 

 

 

Ce qui est très intéressant aussi dans la première photo de cet article : la fresque dans le temple de Dendérah c’est, qu’ Hathor est représenté avec son sistre dans la main: (C’est est un instrument mystique de la musique, utilisé par les anciens Egyptiens dans leurs cérémonies, et surtout dans le culte d’ Hathor et d’Isis). Le sistre était principalement utilisé dans la campagne pour annoncer l’inondation annuelle arrivant dans les champs. Cet instrument est tenu dans la main droite et secoué. Le grand Plutarque (de Is. Et Osir. Pp670, 671.) dit que l’agitation des quatre bars dans l’abside circulaire représente l’agitation des quatre éléments au sein de la boussole du monde, par laquelle toutes choses sont continuellement détruites et reproduites.

images-1

Et le signe Akhet,  là où Hathor est assise, si vous regardez bien, est fait d’une pierre bleue, comme deux vagues de la mer: C’est à ma connaissance une représentation très rare du signe Akhet en bleu, qui nous parle de l’immense puissance d’Hathor et de la planète Vénus sur les eaux.

Les pilliers en forme de sistres Denderah par Antoine Gigal

Et il ne faut pas oublier que le signe Akhet est sculpté au-dessus d’un des monuments les plus importants de l’Egypte: au-dessus de l’entrée originale de la Grande Pyramide. Akhet: n’est pas seulement: l’Horizon, car il est trop souvent rapidement traduit ainsi.  Or chaque hiéroglyphe a plusieurs significations. Akhet est aussi le nom du temps de l’inondation (du19  juillet au 15 Novembre), mais  aussi de la Grande inondation, du déluge.

Le signe akhet

Le signe Akhet

Texte, Photos  ©AntoineGigal-2016 

Copyright © 2016. Tous droits reservés.

(Je prépare deux ensembles de e-classes pour vous, si vous êtes passionné par les enseignements égyptiens, l’une des séries vous permettra de recueillir les connaissances des anciens prêtres égyptiens et l’autre est un travail sur votre destin avec les philosophes d’Alexandrie) .

Inscrivez vous à la Newsletter pour être tenu au courant !

This post is also available in: Anglais

Related Posts

4 comments

Franck ZAMITH février 19, 2018 - 1:36

« Les significations cachées qui vont vous montrer que derrière les représentations mystérieuses se trouvent en fait des informations très pragmatiques, on peut même dire: des informations scientifiques. Et c’est exactement l’héritage précieux que les Anciens Egyptiens voulaient nous transmettre comme je suis heureuse de le répéter depuis vingt ans. »
Bonjour, Je vous suis depuis un moment déjà et je vous confirme qu’énormément de données scientifiques sont contenues dans les icônes qui servaient à enseigner la maitrise de l’eau aux élèves de l’école des mystères. Quoi de plus important que l’élément EAU ! sans eau pas de vie possible !!!
J’ai une formation scientifique, j’ai été infirmier pendant 40 ans et je suis à la retraite maintenant. Je pense que je peux vous apporter des points de vue inédits sur les anciens égyptiens. Une voyante m’a dit que j’avais été scribe dans une autre vie en ancienne Égypte cela explique peut-être ma passion pour l’Égypte ancienne… J’habite Paris et si vous avez un peu de temps à me consacrer j’aimerais bien vous rencontrer. Merci pour tout le travail que vous avez déjà fait pour retrouver la science des anciens.
Franck ZAMITH

Reply
Gigal février 19, 2018 - 11:47

Cher Franck allez sur ma page de contact sur mon blog ici et je vous dirais quand je passe à Paris.
Merci !

Reply
Phildor septembre 16, 2016 - 12:22

Akhet pour ainsi dire le plus grand mystère de l’Égypte ou clé des mystères de La Tradition. Passionnants comme toujours merci Gigal pour ces nouvelles connexions.

Reply
Dpasha août 25, 2016 - 11:37

Merci Gigal ! Super article !

Reply

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe To Our Newsletter

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter

Vous vous êtes enregistré avec succès!